Le gouvernement américain engage une action antitrust contre Google


11 États américan, qui ont tous des procureurs généraux républicains, ansi que le département de la Justice et ont déposé mardi une action en justice antitrust contre Alphabet Inc, la maison mère de Google pour avoir prétendument enfreint la loi en utilisant son pouvoir de marché pour repousser ses rivaux.

Google, qui n'a pas encore commenté et dont le moteur de recherche est si omniprésent que son nom est devenu un verbe, a réalisé un chiffre d'affaires de 162 milliards de dollars en 2019.

Cette action peut être vue comme un geste politique à quelques jours de l'élection présidentielle américaine, compte tenu de la promesse faite par le président Donald Trump à ses partisans de demander à certaines entreprises de rendre des comptes. Google est accusée de maintenir le pouvoir par des «moyens illégaux». Ce procès est «le cas antitrust le plus important depuis une génération».

Des enquêtes par les procureurs généraux des États sur les activités de Google sont en cours, ainsi qu'une enquête sur ses activités de publicité numérique, ce qui indique que
d'autres poursuites pourraient en suivre. Un groupe de procureurs généraux dirigé par le Texas devrait déposer une plainte distincte axée sur la publicité numérique dès novembre, tandis qu'un groupe dirigé par le Colorado envisage une poursuite plus large contre Google.

Plus d'un an auparavant, des enquêtes antitrust sur quatre grandes entreprises technologiques: Amazon, Apple, Facebook, Google ont été lancées par
le ministère de la Justice et la Federal Trade Commission.

 
Google a été confronté à des défis juridiques similaires à l'étranger. La FTC avait réglé une enquête antitrust sur l'entreprise, il y a sept ans, sur un prétendu biais dans sa fonction de recherche pour favoriser ses produits, entre autres.

Google a été condamnée en 2019 par l'Union européenne à une amende de 1,7 milliard de dollars pour avoir empêché des sites Web d'utiliser les rivaux de Google pour trouver des annonceurs, 2,6 milliards de dollars en 2017 pour avoir favorisé sa propre activité d'achat dans la recherche et 4,9 milliards de dollars en 2018 pour avoir bloqué des rivaux sur son système d'exploitation Android.

Commentaires